Consultez notre espace vidéos

Demandez à être rappelé

Afficher la navigation
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit des personnes et divorce > DIVORCE, AFFECTS ET PARTAGE DES BIENS DE COMMUNAUTÉ : POUR DES RAISONS DE PUDEUR OU DE CONDITIONNEMENT UN DES ÉPOUX PEUT ACCEPTER D’ÊTRE DÉFAVORISÉ DANS LE PARTAGE DE LA COMMUNAUTÉ .

DIVORCE, AFFECTS ET PARTAGE DES BIENS DE COMMUNAUTÉ : POUR DES RAISONS DE PUDEUR OU DE CONDITIONNEMENT UN DES ÉPOUX PEUT ACCEPTER D’ÊTRE DÉFAVORISÉ DANS LE PARTAGE DE LA COMMUNAUTÉ .

Le 03 décembre 2015
DANS LES RELATIONS DE COUPLE UN DESEQUILIBRE CULTUREL  VOIRE UN CERTAIN CONDITIONNEMENT PEUT ENTRAINER L'UN OU L'AUTRE DES EPOUX A CROIRE QU'IL NE PEUT DISPOSER A PART EGALE DES BIENS DE LA COMMUNAUTE LORSQUE LA QUESTION DE LA LIQUIDATIION DE LA COMMUNAUTE EST POSEE.
L'AVOCAT DOIT DANS SES CONDITIONS TOUT METTRE EN OEUVRE POUR CONVAINCRE SA CLIENTE (CAR CE SONT SOUVENT LES EPOUSES QUI SONT DEFAVORISEES) CE QUI N'EST PAS TOUJOURS EVIDENT.
LE MEILLEUR AVOCAT EST CELUI QUI DANS UNE RELATION DE LOYAUTE DOIT PRENDRE LE RISQUE DE DENONCER CE CONDITIONNEMENT CULTUREL VOIRE PSEUDO-MORAL.
HORMIS LES CAS DE SEPARATION DANS LE CADRE DE CONTRAT DE SEPARATION LE PRINCIPE DE LA COMMUNAUTE LEGALE IMPOSE UN PARTAGE EGAL DES BIENS ACQUIS DURANT LE MARIAGE PRECISEMENT POUR PRESERVER L'EPOUSE OU L'EPOUX QUI SERAIT ENCLIN(E) A SE LAISSER INFLUENCER PAR DES ARGUMENTS DELOYAUX.
LA COMMUNAIUTE DOIT ETRE PARTAGEE EGALEMENT PLUS QU'EQUITABLEMENT PUISQUE LA NOTION D'EQUITE PEUT ETRE D'UNE INTERPRETATION MALHONNETE PAR CELUI QUI AURAIT AVANTAGE A PRENDRE A UNE CERTAINE INJUSTICE QU'IL DOIVENT PARTAGER CE QU'IL AURAIT GAGNER SEUL!
C'EST A L'EGOISTE DE RECONSIDERER SA PRETENTION D'AVOIR ACQUIS SEUL QUAND PENDANT PLUSIEURS ANNEES IL A ETE ACCOMPAGNE DANS LE DEVELOPPEMENT DE SA PERSONNALITE ET DE SA CARRIERE.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit des personnes et divorce

c