Île de France :01 64 23 74 43
Province :02 38 80 20 50
Urgence victimes :06 68 50 56 41
Afficher la navigation
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit des victimes et indemnisation > VICTIMES : VICTIMES DE RÉGIMES AMAIGRISSANTS

VICTIMES : VICTIMES DE RÉGIMES AMAIGRISSANTS

Le 25 mai 2012

LES SUBSTANCES QUI COMPOSENT UN ALIMENT BRULE GRAISSE OU COUPE FAIM OU TOUS REGIMES PROPOSES POUR L  AMAIGRISSEMENT DOIVENT NON SEULEMENT NE PAS REPRESENTER UN DANGER POUR LES PERSONNES UTILISATRICES DE  PRODUITS AMAICISSANTS MAIS LA PREUVE DE LEUR EFFICACITE DOIT ETRE APPORTEE.

OR C'EST TRES RAREMENT LE CAS. DE NOMBREUX REGIMES AMAIGRISSANT NE FONT PAS LA PREUVE DE LEUR EFFICACITE. 

PLUS ENCORE CERTAINS COUPES-FAIM ET AUTRES BRÛLES-GRAISSE SONT DANGEREUX POUR LA SANTE C EST LA RAISON POUR LAQUELLE LA SUBSTANCE DE  LORANGE AMERE OU DE LA SYNEPHRINE A ETE POINT COMME SUBSTANCE DANGEREUSE PAR L AGENCE DU MEDICAMENT.

IL EXISTE EGALEMENT CERTAINS COUPS-FAIM ET AUTRES BRULES-GRAISSE QUI  NE SONT PAS INTERDITS ALORS MEME QU IL UTILENT  DE LA SYNEPHRINE.

EN PRINCIPE LES SUBSTANCE UTILISEES A BASE  DE VEGETAUX DOIVENT ETRE AUTORISEES PAR L ANSE CE QUI N EST PAS TOUJOURS LE CAS. 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit des victimes et indemnisation

c