Île de France :01 64 23 74 43
Province :02 38 80 20 50
Urgence victimes :06 68 50 56 41
Afficher la navigation
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit des victimes et indemnisation > VICTIMES DU MEDIATOR : GUIDE DES DEMARCHES ?

VICTIMES DU MEDIATOR : GUIDE DES DEMARCHES ?

Le 12 avril 2011

ATTENTION LES VICTIMES DOIVENT DEMEURER PRUDENTES FACE A CE QUI EST ANNONCE PAR LE GOUVERNEMENT.

IL NE S AGIT PAS DE SE LAISSER IMPOSER DES PROCEDURES DEFAVORABLES.

LES VICTIMES EN GENERAL ET PARTICULIEREMENT LES VICTIMES DU MEDIATOR DOIVENT DEMEURER PRUDENTES QUANT AUX PRETENDUS GUIDES DE DEMARCHES PROPOSES POUR LA REPARATION DE LEURS PREJUDICES.

SEULS LES AVOCATS DE VICTIMES PEUVENT APPORTER UN AIDE INDISPENSABLE FACE A L'ARMADA des juristes de SERVIER  et du GOUVERNEMENT

L'ONIAM  EST UN INSTRUIMENT QUI  N'EST PAS FIABLE QUANT A LA REPARATION INTEGRALE DES PREJUDICES.

 il existe des moyens plus surs et plus rapides qu'offrent les juridictions.

LE RISQUE DE MINIMISER LES REPARATIONS EST CERTAIN VOIRE D'EXCLURE LA REPARATIION POUR CERTAINES VICTIMES.

les victimes doivent avant toute demarche prendre contact avec les avocats de victimes dont l engagement auprès des victimes certain.

Evidemment certains collectifs et associations favorables aux propositions du Gouvernement et au groupr Servier tentent de décourager les victimes d agir dans leur interet qui est de prendre un avocats de victimes.C'est dèjà ce que font bon nombre d'assurances dans d'auttres domaines d'accidents de victimes (accidents de la route, accidents médicaux...)

les victimes doivent restées libres de leur action. Or certains organismes collectifs d'associations et certaines associations créent la confusion de concert avec XAVIER BERTRAND ET LE GROUPE SERVIER EN CHERCHANT A ORIENTER LES VICTIMES DANS DES PROCEDURES MOINS FAVORABLES

UNE EXPERTISE NE COUTE PAS AUX VICTIMES; POUR CELA IL N'Y A RIEN DE NOUVEAU!

DOIT CE SONT LES PROTECTIONS JURIDIQUE QUI ASSUMENT SOIT C EST LES JURIDICTIONS QUI PRECISE LA CHARGE POUR EVENTUELLEMENT L ETAT OU TOUS AUTRES...MAIS PAS A LA CHARGE DE LA VICTIME.

POURQUOI DONC UN DECRET ALORS QUE LES STRUCTURES ET LES MOYENS EXISTENT DEJA SINON POUR DIMINUER LES REPARATION IMPOSER DES EXPERTS ET LAISSER PASSER LES DELAIS DE PRESCRIPTION PENALE?

 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit des victimes et indemnisation

c