Espace vidéosConsultez notre espace vidéos

Demandez à être rappelé

Afficher la navigation
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit des victimes et indemnisation > VIOLENCES CONJUGALES ET CONFINEMENT : L'ADAPTATION DES DISPOSITIFS D'URGENCE

VIOLENCES CONJUGALES ET CONFINEMENT : L'ADAPTATION DES DISPOSITIFS D'URGENCE

Le 22 avril 2020
DES MESURES D'URGENCE ONT MISE EN PLACE PAR L'ETAT ET LES COLLECTIVITES TERRITORIALES POUR VENIR EN AIDE AUX VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES DANS CETTE PERIODE PARTICULIERE DE CONFINEMENT. LES AVOCATS SE MOBILISENT EGALEMENT.

Les signalements pour des faits de violences conjugales ont augmenté depuis le début du confinement de 32 % en zone gendarmerie et de 36 % dans la zone de la Préfecture de police de Paris.

Le ministre de l'intérieur et la secrétaire d'Etat à l'égalité hommes-femmes ont annoncé respectivement :

- La mise en place EN PHARMACIE d'un SYSTEME NATIONAL d'ALERTE pour les victimes de violences conjugale : Ce dispositif vise à suppléer les limites de numéro d'appel d'urgence (3919) qui demeure par ailleurs en vigueur. En cas de difficulté à recourir au téléphone pour signaler des violences, il suffit de se rendre dans une pharmacie qui transmettra l'alerte aux forces de l'ordre pour leur permettre d'intervenir d'urgence.

- La création de "POINTS d'ACCOMPAGNEMENT EPHEMERES" dans des CENTRES COMMERCIAUX pour l'accueil des victimes ;

- Le DISPOSITIF D'ALERTE PAR SMS AU 114, initialement réservé aux personnes sourdes ou malentendantes. Il consiste pour les opérateurs à transmettre aux forces de l'ordre les coordonnées de l'émetteur. Son bénéfice a été étendu à toutes les victimes de violences.

- Un SIGNALEMENT ANONYME peut également être fait EN LIGNE, sur le site arretonslesviolences.gouv.fr;

Des initiatives locales se développent également. Ainsi, A Paris, 11 places ont été créées dans des centres d'hébergement pour les auteurs de violences sortant de prison ainsi que 10 logements sociaux pour des femmes ayant portés plainte. Le département de Seine Saint-Denis, en lien avec le tribunal de Bobigny, a décidé quant à lui de financer des chambres d'hôtel où les conjoints violents seraient contraints de rester sur décision de justice.

Un million d'euros aurait été débloqué par le gouvernement pour venir en aide aux associations.

De son côté, la fondation des femmes lance une mobilisation générale pour aide les associations qui permettent aux femmes de se mettre à l'abri. Grâce à un partenariat avec un acteur majeur de l'immobilier, les associations spécialisées auront ainsi à disposition des chambres en résidence dans plusieurs grandes villes de France, afin que les femmes qui les contactent puissent être accueillies en sécurité tout en limitant les risques de contamination liés à l'épidémie

Voir à ce sujet : https://fondationdesfemmes.org/actus/

Les avocats se mobilisent également. Le barreau de Paris proposent des consultations gratuites via un formulaire en ligne disponible sur son site internet et des permanences téléphoniques gratuites (du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00, joignables au 01 44 32 49 01. Le numéro de la permanence téléphonique gratuite mise en place par le barreau de l'Essonne pendant le confinement est le 07 72 00 02 07. Le numéro mis à disposition par les barreaux de Seine et Marne est le 01 64 23 74 47.

Le cabinet Scharr avocat de victimes est aussi mobilisé, et reçoit

Soit au cabinet d'Orléans,

Soit au cabinet de Sainte geneviève des bois

Soit au cabinet de Melun

Soit au cabinet de Fontainebleau Avon

Soit au cabinet de Paris

Le cabinet Scharr avocat de victimes intervient dans toutes la France, France métropolitaine y compris Corse, en Guadeloupe et en Martinique ...

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit des victimes et indemnisation  -  Droit des personnes et divorce

c