Espace vidéosConsultez notre espace vidéos

Demandez à être rappelé

Afficher la navigation
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > > VICTIME et DIVORCE : il faut se méfier des divorces par consentement mutuel qui peuvent se révéler désastreux

VICTIME et DIVORCE : il faut se méfier des divorces par consentement mutuel qui peuvent se révéler désastreux

Le 08 juin 2010
Il faut se méfier des divorces par consentement  mutuel qui n'ont de consentement que le terme.
Si la loi en vigueur depuis janvier 2005, a modifié l'ancienne mouture de l'article 232 du code civil  et les textes relatifs à la procédure applicable, et ainsi a rendu plus rapide encore les procédures de divorce par consentement mutuel, l'avocat du divorce doit s'assurer de l'équilibre des intérêts des époux afin que l'un ou l'autre ne devienne la victime du divorce après l'avoir été dans le mariage.
En effet l'ensemble de la réflexion sur les modalités de la rupture se fait désormais en amont.
Il faut que les époux soient d'accord sur tout: droits de visite et d'hébergement des enfants s'il y a lieu mais également sur les modalités de liquidation des biens et valeurs constitutifs du patrimoine des époux.
Or il est fréquent que l'un ou l'autre des époux dans le désir très ardent de se voir séparer rapidement, ce qui est souvent légitime, renonce à revendiquer des droits tels: sur la prestation compensatoire,  la fixation réelle de la valeur du bien immobilier, recherche de l'ensemble des comptes..
L'avocat du divorce doit donc être particulièrement attentif à ce que aucun des époux ne soit spolié.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes :

c