Consultez notre espace vidéos

Demandez à être rappelé

Afficher la navigation
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit des personnes et divorce > DIVORCE et droits des personnes : ne pas confondre droit et obligation.

DIVORCE et droits des personnes : ne pas confondre droit et obligation.

Le 22 octobre 2010
Le juge aux affaires familiales (jaf)  rend une ordonnance dans laquelle il précise le parent bénéficiaire des droits de visite et d'hébergement.
Cela signifie que le parent mère ou père qui a les droits de visite et d'hébergement peut prendre ou faire prendre les enfants, selon ce qui est indiqué dans l'ordonnance et que s'agissant d'une possibilité, ce n'est  aucunement une obligation pour lui.
Les parents ont souvent tendance à confondre droit et obligation
Cependant DROIT et DEVOIR  se confondent dans l'intérêt de l'enfant.
Si le parent bénéficie d'un droit, il faut essentiellement voir la nécessité pour l'enfant.
Plus le conflit est dur -et la violence bien que réelle n'est pas nécessairement visible à l'oeil, elle peut l'être seulement pour le coeur (et c'est souvent le pire)- plus l'enfant est en souffrance. Cela est fonction de l'âge et du ressenti propre. L'enfant est alors dans la souffrance de la rupture de ses parents. Aussi  le parent concerné doit-il considérer que ce droit est un devoir moral qu'il doit appliquer et faire respecter  -car s'il s'agit d'un droit pour le  parent bénéficiaire, il faut le rappeler, il est bien un devoir, pour celui à qui il s'impose, devoir susceptible d'entraîner une sanction pénale en cas de manquement. 
Le parent débiteur est dans l'obligation de remettre au parent bénéficiaire de ce droit, l'enfant conformément à ce qui est indiqué dans l'ordonnance ou le jugement (jugement lorsqu'il s'agit de statuer  sur des demandes après divorce par exemple). Cela d'évidence, dans l'intérêt de l'enfant qui désire plus que tout, conserver des liens d'affection, portés par l'attention et la disponibilité tout autant de son père que de sa mère.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit des personnes et divorce

c