Consultez notre espace vidéos

Demandez à être rappelé

Afficher la navigation
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit des personnes et divorce > DIVORCE ET PERVERSION NARCISSIQUE : LE DIVORCE EST SOUVENT LA CONSEQUENCE DE LA DÉCOUVERTE CHEZ L'UN DES CONJOINTS, QUI REFUSE D’ ETRE LA VICTIME, DE LA PERVERSION NARCISSIQUE DE L'AUTRE.

DIVORCE ET PERVERSION NARCISSIQUE : LE DIVORCE EST SOUVENT LA CONSEQUENCE DE LA DÉCOUVERTE CHEZ L'UN DES CONJOINTS, QUI REFUSE D’ ETRE LA VICTIME, DE LA PERVERSION NARCISSIQUE DE L'AUTRE.

Le 04 mai 2014
LA PERVERSION NARCISSIQUE EST UNE PATHOLOGIE PSYCHIQUE.  LE PERVERS NARCISSIQUE EST DONC UN PSYCHOPATHE.
C'EST A DIRE QUE LE CONJOINT PERVERS NARCISSIQUE SOUFFRE DE TROUBLE DU COMPORTEMENT.MAIS AU LIEU DE S'EN PRENDRE A LUI MEME OU A DES TIERS IL VA S'EN PRENDRE A SES PROCHES ET D'ABORD A SON EPOUSE OU A SON EPOUX ET ENSUITE A SES ENFANTS POUR LESQUELS IL N'A EN REALITE AUCUNE EMPATHIE.
LE PERVERS NARCISSIQUE EPROUVE UN BESOIN DE RECONNAISSANCE EGOTISTE C'EST A DIRE QU'IL EXIGE DE L'AUTRE QU'IL AIT A SON EGARD UNE RECONNAISSANCE PERMANENTE.
LE PERVERS NARCISSIQUE FAIT DES CHOSES  QU'IL VEUT QUE LE CONJOINT RECONNAISSE COMME BIEN, VOIRE DE BIEN .
IL A UN BESOIN PSYCHOPATHIQUE
 -D'ETRE RASSURE SUR L'AFFECTION DE L'AUTRE, D'ETRE AIME ET D'ETRE RECONNU ET APPRECIE POUR CE QU'IL EST ET POUR CE QU'IL FAIT,
 -QUE L'AUTRE LUI EXPRIME DE L'ATTACHEMENT VOIRE DE LA RECONNAISSANCE POUR CE QU'IL EST ET POUR CE QU'IL FAIT DANS LE COUPLE, CAR LE PERVERS SE CONSIDERE COMME PARFAIT EN TOUS LES CAS
 -IL N'ACCEPTE PAS D'ETRE REMIS EN QUESTION D'UNE FACON DIRECTE OU MEME INDIRECTE.

IL S'AGIT D'UN INDIVIDU EGOISTE EGALEMENT QUI NE CONCOIT LA VIE QU'A TRAVERS LUI ET SES REALISATIONS CE QUI SE TRADUIT NOTAMMENT PAR UN EXCES DE CONTROLE.
CEPENDANT LES PERSONNES QUI VEULENT TOUT CONTROLER NE SONT PAS NECESSAIREMENTPERVERS NARCISSIQUES. LE DESIR OU LE BESOIN DE CONTROLE RESULTE D'UNE CAUSE SOUVENT ANCIENNE NOTAMMENT DANS LA RUPTURE DES PROPRES PARENTS, OU TOUS DESORDRES DANS LA GESTION DES AFFAIRES OU DE VIE FAMILIALE DE L'UN OU L'AUTRE PARENT, EN GENERAL  EN RAPPORT AU DESORDRE DES DEUX PARENTS.

LE DIVORCE N'EST ENVISAGEABLE ALORS QUE LORSQU'IL Y A PRISE DE CONSCIENCE  DE LA PSYCHOPATHIE DE L'AUTRE, CE QUI n'est pas facile surtout lorsque le pervers narcissique a durablement acrasé voire broyé son conjoint victime qui progressivement a perdu toute confiance en elle et a longtemps cru etre  des accusations fondées, véritables. Elle a tenu ou tient pour vrai tout ce dont elle a ete acusee.
LA VICTIME DU PERVERS NARCISSIQUE SE CROIT EN EFFET PROGRESSIVEMENT la responsable DE CE QUI SE PASSE, PERDANT TOUTE COFIANCE EN ELLE, ELLE SE CROIT COUPABLE DE CE DONT ELLE EST ACCUSEE. 
SE CROYANT INCAPABLE DE RIEN FAIRE BIEN LA VICTIME EST SOUS L'AUTORITARISME SANS BORNE DE SON CONJOINT QUI IRA TOUJOURS PLUS LOIN JUSQU'AU MEPRIS EXTREME, AUX INSULTES ET A TOUTES SORTES D'EXPRESSIONS QUI SONT AUTANT DE VIOLENCES PSYCHIQUES REPETEES , violences d'autant ravageuses qu'elles sont dissimulées au reste du monde, puisque le pervers narcissique veut faire bonne figure au dehors, VIOLENCES DAVANTGES DOULOUREUSES ET FRACASSANTES QUE DES VIOLENCES PHYSIQUES QU'ELLES SONT INVISIBLES TANT POUR L'EXTERIEUR QUE POUR LA VICTIME ELLE MEME,QUI MENENT A LA RUINE TOTALE DU CONJOINT.
LE CONJOINT VICTIME EST PROGRESSIVEMENT ET SOUVENT IRREMEDIABLEMENT ANEANTI SI UNE AIDE EXTERIEUR NE VIENT PAS PERMETTRE UNE PRISE DE CONSCIENCE.
  

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit des personnes et divorce

c