Consultez notre espace vidéos

Demandez à être rappelé

Afficher la navigation
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit des personnes et divorce > DROIT DES PERSONNES et DIVORCE: la garde alternée n'est pas nécessairement une pratique favorable aux enfants

DROIT DES PERSONNES et DIVORCE: la garde alternée n'est pas nécessairement une pratique favorable aux enfants

Le 08 octobre 2010
la garde alternée  qui est désormais inscrite dans la pratique des Juges aux Affaires Familiales puisque bon nombre de parents en font la demande, n'est pas nécessairement la meilleure solution.
Elle est une bonne chose voire une excellente pratique quand les circonstances sont favorables: entente entre les parents sur ce mode qui doit répondre également à une demande ou un besoin chez l'enfant, distance rapprochée des domiciles des parents, absence de fatigabilité accrue pour l'enfant...
Autrement la garde partagée ou garde alternée peut apparaître comme une catastrophe. Les parents doivent être attentifs à l'enfant et être capables, en cas d'échec d'une telle mesure, de faire marche arrière.
Il peut s'agir d'un procédé dévastateur pour l'équilibre et le bien être des enfants.
Ce n'est pas le souci d'un équilibre égal entre deux parents quant à un prétendu "droit de disposer" de leur progéniture qui doit être pris en considération mais exclusivement l'équilibre psychologique et affectif  du ou des enfants, qui de précieux qu'ils soient, n'en sont pas pour autant une "matière malléable à souhait, susceptible d'être contorsionnée selon les amertumes ou les inconséquences égoïstes de telle ou tel époux craignant qu'il lui soit ôté un bien qui en réalité n'appartient qu'à lui même: l'enfant(!) et dont les parents ont le devoir de préserver coûte que coûte l'équilibre au détriment souvent du leur.
C'est en tous les cas le souci de la Loi et celui des auxiliaires de justice que sont les avocats qui informent et forgent  au besoin les esprits dans la prise de conscience de cette obligation: Le premier devoir des parents en cette matière difficile de la rupture de leur couple, est  bien la préservation de l'équilibre et du bien être autant que faire ce peut, des enfants!
  

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit des personnes et divorce

c