Espace vidéosConsultez notre espace vidéos

Demandez à être rappelé

Afficher la navigation
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit et humanité > RELATIONS HUMAINES ET DROIT DES PERSONNES : LE SYNDROME DU VERROU DANS LE CADRE DES RELATIONS DE COUPLE EN CONFLIT

RELATIONS HUMAINES ET DROIT DES PERSONNES : LE SYNDROME DU VERROU DANS LE CADRE DES RELATIONS DE COUPLE EN CONFLIT

Le 05 février 2014
LE SYNDROME DU VERROU EST LA SITUATION D'ENFERMEMENT DANS LAQUELLE LES PARTIES SE METTENT OU SE FONT METTRE AU SENS FIGURE COMME AU SENS PROPRE.
CET ETAT CONCERNE LES EPOUX MAIS EGALEMENT LES ENFANTS EN SONT VICTIMES.
POUR ALLER AU PLUS PARLANT UNE ANECDOTE PERMET DE COMPRENDRE DE QUOI IL S'AGIT.
UN PERE VIENT EN CONSULTATION, MAIS IL NE VIENT PAS SEUL. SA FILLE L'ACCOMPAGNE. L'AVOCAT S'OFFUSQUE ET EXPLIQUE QUE LE DIVORCE CONCERNE LES EPOUX ET NON PAS LES ENFANTS DANS LEUR RELATION AVEC LES PARENTS, CELA POUR FAIRE COMPRENDRE QUE LES PARENTS N'ONT PAS LE DROIT DE MELER LES ENFANTS A LEUR CONFLIT MEME SI DANS LA REALITE TOUT LE MONDE Y EST DANS LE CONFLIT.
LA FILLE INSISTE ET EXPLIQUE DE CONCERT AVEC LE PERE  EVIDEMMENT, QUE C'EST POUR SON FRERE, SON PETIT FRERE QU'ELLE VIENT. LA CHOSE INTRIGUE DONC SEDUIT LE CONSEIL QUI ECOUTE.
IL A BESOIN DE POSER UNE QUESTION.
LA SOEUR EST MAJEURE ET DOIT QUITTER LE PAYS POUR DES ETUDES A L'ETRANGER. CERTAINEMENT QUE C'EST UN EXCELLENT MOYEN POUR ELLE DE METTRE CONCRETEMENT ET EMOTIONNELLEMENT DE LA DISTANCE ENTRE ELLE ET SES PARENTS, ENTRE ELLE ET SON PERE AUSSI.
SON PROBLEME CERTAINEMENT C'EST QU'ELLE CULPABILISE ENCORE UN PEU DE LAISSER SON PETIT FRERE SEUL ENTRE UN OGRE D'UN COTE QUI A DES AIRS DE GENTIL OURS  QUI PORTE PLUS QU'IL NE PEUT ET UNE OGRESSE QUI EST PEUT ETRE UNE GENTILLE OURSE AVEC UNE EPINE MAL PLACEE -BIEN QUE CE SOIT INTERESSANT D'APPROFONDIR CE THEME, CE N'EST PAS LE SUJET D'IDENTIFIER ET L'EPINE ET SON ORIGINE-.
ELLE VA PARTIR ET NE VEUT PAS QUE SON FRERE SE TROUVE EN DANGER. C'EST CERTAINEMENT EXAGERE MAIS LA PRESSION EST TRES FORTE ET IL LUI PARAIT AUSSI QUE CETTE SOLUTION DE S'ENFERMER A LA MAISON PEUT APPARAITRE COMME UNE SOLUTION PROVISOIRE, EN ATTENDANT MIEUX, EN ATTENDANT QUE LA SITUATION SE CALME.
ELLE POURRAIT ALORS NE PLUS CULPABILISER.
C'EST SOUVENT QUE LORSQUE LES PARENTS SONT EN CONFLIT ILS FONT JOUER PAR LEURS ENFANTS LEUR ROLE PARENTAL. ENCORE UN AUTRE THEME COMME UNE MULTITUDE DE FENETRES QUI S'OUVRENT A CHAQUE FOIS QU'UN PAS EST FAIT.
LE FRERE MINEUR VA DONC RESTER SEUL A LA MAISON ET C'EST LA QUE SE SITUE LE PROBLEME EXPLIQUE-T-ELLE.
IL Y A BIEN UN AUTRE FRERE, AINE , MAIS IL RENTRE TRES TARD CAR IL EST ETUDIANT EN ALTERNANCE.
LE PERE ABATTU PAR LA SITUATION EN DONNE PARFAITEMENT L'IMPRESSION, CE QUI EVIDEMMENT AJOUTE AU CONFLIT ET POUR FAIRE MESURE PLEINE, SE LAISSE ALLER A AFFIRMER QU'IL EST UN BON PERE D'APRES CE QU'EN DISENT SES ENFANTS, LA FILLE ETANT PRISE A TEMOIN, NE DIT MOT.
L'AVOCAT DEMANDE CE QUE LE FILS ABSENT, COMME PAR HASARD, VEUT SAVOIR.
ABRUPTEMENT: PEUT IL ETRE AUTORISE A CHANGER LES CLES DE LA MAISON POUR EVITER D'AVOIR A SUBIR SA MERE QUI VIENT FAIRE DES HISTOIRE A LE RENDRE FOU !
PASSE LE COUR DES EAUX AMERES DE LA COLERE ET DE L'ENVIE D'EN COLLER UNE AU PERE HISTOIRE DE LE REVEILLER, IL FAUT TROUVER LE MOYEN DE DIRE CE QUI NE VA PAS ET ENSUITE SUGGERER UNE SOLUTION.
LE PERE QUI AU DEMEURANT EST BIEN MALHEUREUX DE TOUT CA ET AUSSI DE VOIR SON FILS DANS CETTE SITUATION, QUI EST OBLIGE DE SE PROTEGER CONTRE SA MERE(!), SOUHAITE UNE SOLUTION EFFICACE ET CETTE SUGGESTION DE CHANGER LES CLES DE LA MAISON, SI ELLE POUVAIT ETRE APPUYEE PAR L'AUXILLIAIRE DE JUSTICE SERAIT PARFAITE POUR AVOIR LA PAIX.
EVIDEMMENT CETTE IDEE EST TOUT SAUF UNE SOLUTION, VOIRE AU CONTRAIRE UN VERITABLE TISON QUI AURA POUR EFFET DE TRANSFORMER LA COLERE MATERNELLE EN RAGE ET LA SOUFFRANCE DE L'ENFANT EN COUP DE FUSIL PORTE A SA TEMPE.

SUITE EN COURS

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit et humanité

c